• Cette année, le temps était plus clément, pour ce salon, qui réunissait des auteurs, des éditeurs, en ce lieu magique, imprégné d'histoire, le château de Méry-sur-Oise. J'ai fait de belles rencontres, notamment avec un auteur de romans, nouvelles, résidant également à Méry, comme moi ( à ma gauche le grand chapeau), et j'y ai retrouvé un couple d'amis : elle est écrivain-poète et lui photographes. Ils sont à ma droite sur la photo, moi je suis la petite rousse entre les deux...

    Cette année, la 14ème exposition du Salon du livre de Méry-sur-Oise, comportait deux thèmes. En effet, les USA et leurs multiples et grandioses paysages, offraient aux visiteurs un kaléidoscope d'images très variées.

    Parallèlement, le ROCK a animé, gaiement, cette manifestation, attendue chaque année, d'un rythme trépidant, tandis que les enfants se laissaient charmer par la belle histoire de la culture amérindienne : expositions, animations.

    J'ai représenté la SOCIETE DES POETES FRANCAIS, en répondant aux deux thèmes, dans une ambiance conviviale, intéressante, faisant de cet événement un rendez-vous agréable et culturel pour les petits et les grands, ponctué de quelques ventes.

     


    votre commentaire
  • Pierre CHARIOT naît le 6 Mai 1929, avec une soeur jumelle, sur la commune de Saint-Mard, petit village des Ardennes. Il est inspiré, dès son plus jeune âge, par les dessins de sa mère Jeanne, qui réalisait de petites aquarelles de fleurs et lui faisait, ainsi qu'à sa soeur, contempler les reproductions de grands maîtres tels que John Varley, Thomas Girtin, David Cox et, bien évidemment Constable et Turner. Son père Armand Chariot était, lui aussi, un artiste peintre amateur de talent. Faisant montre d'un certain talent pour le dessin, ses parents encouragèrent le jeune garçon dans sa démarche. Devenu voisin du peintre aquarelliste amateur Auguste Musquin, qui arpente les sentes environnantes, pour retracer ses états d'âme devant la splendeur de la nature, Pierre l'accompagnera souvent dans ses pérégrinations et rêvera, dès lors, d'imiter son remarquable voisin. Sa première boîte de couleurs à l'eau, lui fut offerte par sa mère et ne le quittera jamais. Dans sa classe, son premier instituteur, décelant ses dispositions, lui offrira l'opportunité d'un tableau noir où le jeune Pierre illustrera les "Fables de La Fontaine", lues en classe, pour ses camarades. Par la suite, Jules Vinet et son grand oncle l'Abbé Ephrem Chariot, lui inculquèrent les rudiments de la technique de l'aquarelle et des ombres. Toute sa vie sera une "Histoire d'eau" et de nature et Pierre Chariot établit, ainsi, son talent, disant de lui " je suis un paysagiste né". Des citations de Victor Hugo agrémentent ce magnifique ouvrage où les mots et la couleur se rejoignent. De même, la poésie, en la personne de Véronique Flabat-Piot qui a réalisé la monographie de cet ouvrage, se marie divinement bien et les mots enlacent et séduisent, tour à tour, le talent de l'artiste, reflétant ainsi, un mariage où les affinités artistiques se rejoignent. Source : LUMIERE D'AQUARELLE, LUMIERE D'AME - Pierre CHARIOT.


    6 commentaires

  • votre commentaire
  •  
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    CA Y EST, CA MARCHE !
    Voilà mes souhaits pour cette magnifique journée !
    Bisous, bisous.  Coryphee
     
     
     
     
     

    2 commentaires
  •  
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    POUR TOI , MON AMIE,
    Nous qui sommes amoureuses de ces gentils petits compagnons...
     
     
     
     

    2 commentaires